512 - Juin 2011
5 Mai 2011 - 7 Juin 2011

Téléchargez

FIERS DE CONTINUER À SUIVRE SON INSPIRATION

Remarques du Père Général, Louis LOUGEN, pendant la célébration du 150e anniversaire de la mort de Saint Eugène de Mazenod, Cathédrale de Marseille, 21 mai 2011. 

Cardinal Roger Etchegaray, Cardinal Bernard Panafieu, Mgr Georges Pontier, Messeigneurs, Père Yves Chalvet de Récy, chers frères et sœurs de l’archidiocèse de Marseille et de l’archidiocèse d’Aix et Arles, et tous les membres de la Famille mazenodienne. 

Que la charité de Dieu règne parmi vous, et que son zèle pour la mission soit avec vous! 

Je suis très heureux d’être avec vous dans cette cathédrale pour célébrer l’anniversaire de la mort de saint Eugène de Mazenod. Je rends grâce pour la merveilleuse célébration et l’accueil chaleureux que vous m’avez réservé, ainsi qu’à tous les Missionnaires Oblats de Marie Immaculée et aux membres de la Famille mazenodienne, en cette journée très spéciale. 

Pour nous, les Oblats, saint Eugène était un homme passionné avec un grand amour pour Jésus-Christ, pour l’Eglise et pour les pauvres, trésors qu’il partagea avec le peuple de Marseille pendant trente-sept ans, comme vicaire général, puis comme évêque. 

Dans le même temps, il a été Supérieur général des Missionnaires Oblats et a guidé cette congrégation grandissante depuis la maison épiscopale, de l’autre côté de la rue. 

C’est de cette même ville qu’il nous a envoyés pour prêcher l’Evangile dans le monde. La statue de sainte Véronique essuyant le visage de Jésus, dans cette cathédrale, est une réplique de la statue du sanctuaire de Notre-Dame de la Garde, dédiée à tous les missionnaires qui ont quitté Marseille « pour aller essuyer le visage de Jésus souffrant » partout dans le monde. Nous, Oblats, sommes fiers de continuer à suivre son inspiration dans près de soixante-dix pays, avec plus de quatre mille missionnaires et de nombreux laïcs associés. 

Il y a cent cinquante ans, saint Eugène était mourant ici, à Marseille. Il a béni les Oblats qui étaient là avec lui et les a encouragés à vivre dans la charité les uns envers les autres et à avoir du zèle pour la mission. Ce sont les mots que vous voyez inscrits sur sa tombe. Le jour de sa mort, ceux qui l’entouraient ont commencé à réciter une de ses prières préférées, le Salve Regina. A ces derniers mots: « O clemens! O pia! O dulcis Virgo Maria! », Mgr Eugène de Mazenod est mort. 

Cette prière est devenue très chère à tous les Oblats, et nous avons la tradition de la réciter tous les jours. Chaque fois que les Missionnaires Oblats de Marie Immaculée, envoyés à l’étranger pour les terres de mission, partaient à bord de navires du port de Marseille, leur dernière vision de la France était la statue de Notre-Dame sur le sommet du sanctuaire de Notre-Dame de la Garde. La plupart d’entre eux savaient qu’ils ne reviendraient jamais en France, et ils chantaient le Salve Regina à la Bonne Mère. C’était une très forte expression de leur offrande missionnaire, de leur dévotion à Notre-Dame et de leur union avec saint Eugène, au moment de partir donner leur vie à la prédication de l’Evangile aux plus abandonnés.

Réjouissons-nous de sa mémoire en invoquant avec beaucoup d’amour la Mère de Miséricorde, la Bonne Mère, en chantant le Salve Regina, avant d’aller en procession à la tombe de saint Eugène.

Merci beaucoup.



Page 1 de 10»

36e Chapitre Général 2016
36e Chapitre Général 2016
Oblate Triennium
Oblate Triennium
Vocations OMI
Vocations OMI
Oblatio
Oblatio
Aix-en-Provence
Aix-en-Provence
Autres sites oblats
Autres sites oblats
Newsletter