517 - Décembre 2011
12 Novembre 2011 - 6 Décembre 2011

Téléchargez

« MON ÂME EXALTE LE SEIGNEUR ! »

P. Louis Lougen, OMI, Supérieur Général

«Ils viennent de la grande épreuve. Ils ont lavé leurs robes et les ont blanchies dans le sang de l’Agneau.» (Ap. 7,14)

Nous nous réjouissons tous ensemble, dans la louange et la gratitude, pour la Béatification des Martyrs Oblats d’Espagne. C’est une grande grâce pour nous, une occasion pour toute la Congrégation de se renouveler dans la sainteté et l’engagement missionnaire. La Béatification des Martyrs Oblats d’Espagne arrive en cette année où nous rappelons le 150e anniversaire de la mort de Saint Eugène de Mazenod, et où nous cherchons à répondre à l’Appel à la Conversion, du 35e Chapitre général. Cet appel est «notre travail» jusqu’au prochain Chapitre… seulement jusqu’au prochain Chapitre? Non… pour toute la vie! La Béatification des Martyrs Oblats d’Espagne fait écho à cet Appel à la Conversion. Nous découvrons dans leur martyre, la richesse et la profondeur de l’Evangile et du charisme oblat.

Chaque fois que je lis quelque chose à propos de la joie de St Eugène, au moment de la proclamation du dogme de l’Immaculée Conception, je suis ému. J’imagine maintenant son immense plaisir, lors de la béatification des Martyrs oblats d’Espagne. Je le vois se promener dans les rues célestes, bombant le torse de fierté, racontant cette histoire à tout le monde et s’entretenant avec les Bienheureux Martyrs. Je vois Henri Tempier, à ses côtés. Le Fondateur s’énerve toujours un peu, lors de ces célébrations car il est encore un peu vexé du fait qu’Henri ait brûlé bonne partie de ce qui pouvait signifier sa propre sainteté, afin de mettre Eugène encore plus en valeur. Joseph Gérard et Joseph Cebula se joignant à Eugène et à Henri et beaucoup d’autres Oblats sur lesquels nous avons lu des choses ou que nous avons connus. Quel gaudeamus Eugène ne préparera-t-il pas pour la Béatification!

Nous partageons la joie d’Eugène et sommes remplis de gratitude pour la béatification de nos frères Oblats qui ont souffert le martyre en Espagne. Nous sommes aussi appelés à renouveler notre engagement. La vie religieuse, le désir de vivre l’appel baptismal de façon radicale, représentait, dans l’Eglise primitive, comme une suite du martyre. Notre vie consacrée, inspirée par le témoignage des premiers martyrs, est une décision de suivre, de façon radicale, le Seigneur Jésus, par les vœux et en communauté. La béatification des Martyrs Oblats d’Espagne demande que nous choisissions à nouveau de vivre l’essentiel de notre consécration, en livrant notre vie pour suivre Jésus. Très récemment, un Oblat me faisait la remarque, avec un mélange de déception spontanée et d’espoir nostalgique: «Regarde nos vies! Avons-nous abandonné quelque chose? Nos vies disent-elles quelque chose à quelqu’un? Notre consécration est tellement délayée! »

C’est précisément pour cette raison que le dernier Chapitre nous a appelés à la conversion. C’est le grand défi et la demande que la béatification des Martyrs Oblats d’Espagne nous fait. Quand nous prenons connaissance du sacrifice généreux de leur vie, nous revenons aux racines de notre vocation et nous ne pouvons plus supporter de vivre une vie «délayée ». Je prie que, par le témoignage de l’Oblation vécue dans le Martyre par les Bienheureux Martyrs Oblats d’Espagne, nous soyons passionnés de vivre radicalement à la suite de Jésus. Je leur demande d’intercéder, afin que l’Esprit nous enflamme comme missionnaires des pauvres, dans le contexte de notre réalité, au milieu de la complexité que nous rencontrons aujourd’hui.

Je nous invite tous à approfondir le sens de la Béatification des Martyrs Oblats d’Espagne à la lumière de la Constitution 2 de nos CC&RR: «Mis à part pour annoncer l’Evangile de Dieu (Rm 1,1) les Oblats abandonnent tout à la suite de Jésus Christ. Pour être ses coopérateurs, ils se doivent de le connaître plus intimement, de s’identifier à lui, de le laisser vivre en eux. S’efforçant de le reproduire dans leur vie, ils se veulent obéissants au Père, même jusqu’à la mort, et se mettent au service du peuple de Dieu avec un amour désintéressé…» Voilà le cœur de notre charisme. Saint Eugène et les Bienheureux Martyrs Oblats d’Espagne nous exhortent à embrasser notre vocation comme décrite dans C.2.

Une foi forte et profonde a nourri les rêves missionnaires des Martyrs Oblats d’Espagne et les a amenés à offrir leur vie pour prêcher l’Evangile aux pauvres d’Espagne, d’Argentine, d’Uruguay et du Sud ouest des USA. Nous nous inclinons devant leur capacité à se donner eux-mêmes au Père, en obéissance, même jusqu’à la mort, en un acte ultime et désintéressé d’amour envers le peuple qu’ils ne connaissaient pas encore, dans la mission qu’ils espéraient servir. Au milieu de ces Martyrs Oblats, il y a aussi un laïc, un époux et un père. Je crois voir un signe du charisme oblat - «toujours proches des gens auxquels ils sont envoyés» - dans le fait que, dans cette béatification des Martyrs Oblats, un laïc se soit trouvé parmi les Oblats. C’est un autre motif pour nous réjouir.

Saint Eugène est tout sourire pour cette célébration. Nous aussi nous ressentons de la fierté et de la joie devant la fidélité et l’amour radical des Martyrs Oblats d’Espagne. Nous chantons avec Marie Immaculée, Mère des Apôtres et Martyrs, son chant de Louange pour ce grand jour: «Mon âme exalte le Seigneur. »

Félicitations et remerciements vont à notre Postulateur, le P. Joaquin Martinez, pour son engagement aux causes des saints Oblats et pour tout ce qu’il a fait pour rendre possible cette journée. 

P. Louis Lougen, OMI
17 décembre 2011

 



Page 1 de 9»

36e Chapitre Général 2016
36e Chapitre Général 2016
Oblate Triennium
Oblate Triennium
Vocations OMI
Vocations OMI
Oblatio
Oblatio
Aix-en-Provence
Aix-en-Provence
Autres sites oblats
Autres sites oblats
Newsletter