541 - Février 2014
4 Janvier 2014 - 28 Janvier 2014

Téléchargez

LETTRE DU PÈRE GÉNÉRAL POUR LE 17 FÉVRIER 2014

Reconnaissance à nos Frères Oblats

L.J.C. et M.I.

Chers Frères Oblats,

Que Dieu vous bénisse en ce joyeux jour de Fête! Ce jour est un jour de grande action de grâce pour notre vocation. Merci pour vos vies missionnaires, votre service généreux et votre engagement que vous vivez de tant de façons, risquées parfois, afin de faire connaître la Bonne Nouvelle à travers le monde! Je vous remercie pour votre oblation qui porte du fruit. J’aimerais aussi souligner la richesse de la collaboration et les interactions mutuelles entre les Oblats et les Associés que le charisme de saint Eugène inspire, à travers le monde.

En cette fête bien spéciale et en cette première année de notre Triennium oblat, consacré au thème ‘un cœur nouveau dans la Communauté apostolique’ et à la réflexion sur la chasteté, j’aimerais dire un mot sur la vocation du Frère Oblat. Ce sujet s’inscrit dans le prolongement de ce que j’ai dit sur les vocations dans ma lettre du 8 décembre 2013. L’an dernier, le Gouvernement central a consacré pas mal de temps à étudier la vocation de Frère oblat. Cherchant à renouveler notre vie religieuse, le Triennium oblat nous appelle à reconnaître, dans la vocation des Oblats Frères, une dimension essentielle de notre charisme. Quand on parle d’avoir des Frères dans la Congrégation, il ne s’agit pas simplement de dire que c’est ‘quelque chose de vraiment grand’, il s’agit de reconnaître qu’ils sont nécessaires à ce que nous sommes, comme Missionnaires Oblats de Marie Immaculée. Si nous n’avons pas des Frères parmi nous, la Congrégation n’est pas ce qu’elle devrait être.

Quand l’Église s’approchait du Millenium, le Pape Jean Paul II a demandé publiquement pardon à beaucoup de groupes différents dans l’Église. Je ne crois pas qu’il ait demandé pardon aux religieux Frères. Dans cette lettre, moi, comme Supérieur général, j’aimerais demander pardon à nos Oblats Frères pour les mauvais traitements, les manques de respect, la discrimination et l’oppression, vécus de multiples façons par les Oblats Frères, dans la Congrégation, au cours du temps. Nous les prêtres, supérieurs et formateurs nous avons souvent manqué d’humanité et de charité à l’égard des Oblats Frères. Nous avons péché et je vous demande de nous pardonner.

Même s’il y a eu beaucoup de progrès dans la façon dont nous vivons ensemble, Frères et prêtres et dont nous comprenons la vocation de Frère, nous avons encore besoin d’un changement de mentalité. Des incompréhensions, des manques de respect existent encore à propos des Frères, sur des points tels que le discernement des vocations de Frères, la formation et l’accompagnement des Frères, la nécessité des Frères dans la Congrégation, le rôle des Frères dans une Congrégation cléricale. Je vous conjure chacun d’examiner votre vie et votre attitude et de demander la grâce de la conversion, pour apprécier de plus en plus la personne et la mission des Oblats Frères.

Quand l’Union des Supérieurs généraux préparait sa visite au Pape François, à la fin de novembre 2013, l’une des préoccupations qui a été soulevée a été celle des religieux Frères. Le Pape regrettait le manque de compréhension de cette vocation dans l’Église aujourd’hui. Avec nous, il est préoccupé de la diminution rapide du nombre des Frères dans l’Église, et la grande perte que cela signifie. Quand fut annoncé que 2015 serait réservé à la Vie Consacrée, il nous a dit que pendant cette année, il faudra insister tout particulièrement sur la place des religieux Frères, dans la vie de l’Église.

En ce jour de fête, je nous invite tous à traduire par un signe concret, notre volonté de conversion dans nos relations aux Oblats Frères. Nous pouvons commencer par exprimer notre gratitude aux Frères de nos communautés, pour leur vie et leur mission. Chaque Unité, lorsqu’elle planifie son ministère des vocations, pourrait envisager comment encourager plus de monde à la vocation de la Fraternité oblate. Chaque Unité pourrait voir comment mettre en pratique le programme de formation de la Congrégation pour les Frères, de sorte qu’aucun jeune Frère ne soit réduit à devoir se contenter d’un programme de formation improvisé. Trouvons des moyens de rappeler avec affection la mémoire des Oblats Frères qui ont rejoint la Maison du Père. J’aimerais que chaque Unité oblate remette en valeur la solennité de saint Joseph, comme jour spécial pour prier, célébrer, et approfondir la conscience de la vocation de Frère oblat. Un simple signe de changement consisterait à cesser de parler de «Pères Oblats» pour parler de nous. Une expression comme «Missionnaires oblats», ou quelque chose de semblable, serait être une autre formulation possible. Nous demandons à l’Esprit Saint de nous aider à redécouvrir, à comprendre et à réaffirmer la vocation de Frère dans notre Congrégation.

Bonne Fête!

Votre frère oblat en Jésus-Christ et Marie Immaculée,
Père Louis Lougen, OMI

Rome, le 17 février 2014



Page 1 de 7»

36e Chapitre Général 2016
36e Chapitre Général 2016
Oblate Triennium
Oblate Triennium
Vocations OMI
Vocations OMI
Oblatio
Oblatio
Aix-en-Provence
Aix-en-Provence
Autres sites oblats
Autres sites oblats
Newsletter