542 - Mars 2014
29 Janvier 2014 - 25 Février 2014

Téléchargez

AMÉRIQUE LATINE

Cadeau pour un “Saint Jour”!

P. Fred CHARPENTIER parle d’un cadeau tout à fait spécial, dans sa lettre annuelle de Noël

Quand vous pensez que vous avez tout vu, c’est alors que Dieu fait surgir quelque chose de neuf, pour attirer votre attention. Avant Noël, je suis allé au Foyer St Etienne, un home pour personnes âgées, leur faire une visite de routine, et pendant que je parlais à Marie Marthe, notre directrice, un chariot tiré à la main, comme ceux que l’on utilise pour transporter le matériel, arrive dans notre cour et s’arrête à nos pieds avec un pauvre type affalé dessus. Le «chauffeur» nous dit qu’il avait quelqu’un à livrer ici. D’après ce que nous avons pu retracer, il semble que ce pauvre homme, sur le chariot était une personne de la rue, vivant sous le porche et sur le trottoir, à l’extérieur du presbytère de la cathédrale. Il venait d’avoir une attaque et quelqu’un avait essayé de le faire admettre à l’hôpital, aux urgences, mais l’accès lui avait été refusé (pas de parents proches pour répondre de lui), c’est alors qu’ils ont décidé de l’amener au Foyer.

Je n’ai pas pu rester parce que j’avais un autre cas urgent à la Fraternité, un Foyer pour les jeunes. J’ai dit alors à Marie Marthe de voir ce qu’il pourrait être fait pour le faire admettre à l’hôpital, avec les références de notre personnel de la clinique. Elle m’informerait sur de cette affaire, le lendemain.

Le lendemain, je suis à nouveau allé au Foyer pour voir la suite. Ce qui était arrivé c’est que l’homme tirant le chariot s’était impatienté, après mon départ, pensant que rien ne se ferait, et il avait filé avec le chariot et le pauvre homme toujours dessus! Quand j’ai entendu cela, j’étais plus que fâché et j’ai décidé d’aller moi-même à la recherche du bonhomme. Mais avant de partir, j’ai dit à l’équipe que si nous ne le retrouvions pas, il n’y aurait pas de soirée de Noël cette année! «Ne voyez-vous pas que cet homme est notre cadeau de Noël cette année? Après tout, c’est pour cela que nous sommes ici! Vous n’auriez pas dû le laisser repartir…» Je me suis donc rendu immédiatement sur la place de la cathédrale, et notre homme était là, étendu sur les marches du presbytère; à ses côtés, il y avait un ami avec des béquilles. Les dames, vendeuses de rue, qui occupent le même espace, veillaient sur lui et semblaient attendre en quelque sorte que je me manifeste. Ils avaient de larges sourires. Ils m’ont raconté son attaque de la veille, leur essai infructueux de le faire admettre à l’hôpital, etc…

Maintenant notre homme parlait; il se sentait un peu mieux, grâce à ces dames, de pures étrangères pour lui. Je pouvais voir qu’il était paralysé du côté droit. Il me dit son nom: Luckner St Jour – son nom, tout un programme. Il avait perdu son travail comme homme d’entretien d’une propriété, et maintenant, il vivait en cirant les chaussures. Il passait toute la journée sur la Place de la Cathédrale, et dormait sous le porche du presbytère, avec d’autres gens comme lui, pour être en sécurité.

Après l’avoir entendu, je lui ai dit de ne pas bouger; que j’allais voir les Sœurs de la Charité, et ensuite, j’enverrai Yvenel pour l’amener dans leur salle des urgences; et quand il irait mieux, il pourrait venir chez-nous au Foyer, où il aurait sa propre place et beaucoup d’amis. Il était heureux d’entendre ces choses. Finalement, après toutes ces années, quelqu’un l’avait remarqué… Juste à ce moment, la cloche de la Cathédrale de l’Assomption sonna l’angélus de midi. Je lui ai dit que c’était l’appel de Notre Dame pour lui aujourd’hui et qu’elle m’appelait à aller rencontrer les Sœurs. Je suis donc parti trouver ma bonne amie, Sœur Genova, le Mère Supérieure, et lui ai raconté mon histoire. Elle a été tout de suite d’accord de le prendre aux urgences, à trois heures, l’après-midi du même jour! Quand il irait mieux, on l’amènerait au Foyer pour nous. Luckner se trouve maintenant en bonnes mains, et je me sens beaucoup mieux. Nous avons eu une magnifique soirée de Noël, et si Dieu le veut, Lucker sera avec nous, comme un don spécial qui nous est fait cette année.



«Page 5 de 10»

36e Chapitre Général 2016
36e Chapitre Général 2016
Oblate Triennium
Oblate Triennium
Vocations OMI
Vocations OMI
Oblatio
Oblatio
Aix-en-Provence
Aix-en-Provence
Autres sites oblats
Autres sites oblats
Newsletter