547 - Août-Septembre 2014
4 Juillet 2014 - 29 Août 2014

Téléchargez

LA TRINITÉ, MODÈLE DE NOTRE VIE COMMUNAUTAIRE

Paolo ARCHIATI, OMI, Vicaire Général

Encouragé par des commentaires positifs au sujet de ce que j’ai partagé la fois dernière, surtout au sujet des deux conseils proposés par le pape François pour bâtir la communauté, j’étais en train de me demander ce que j’aurais pu partager en ce nouveau numéro d’OMI Information, quand j’ai été rejoint par la nouvelle de la mort subite d’un de nos missionnaires de la Province d’Argentine-Chili: le père Émile TROTTEMENU. J’ai connu ce confrère en deux circonstances: au Chapitre général de 1998 et à l’occasion de la retraite que j’ai prêchée à sa Province il y a quelques années. Un détail de ce missionnaire est resté gravé dans ma tête, un trait qu’ont toujours souligné ceux qui l’ont connu et que moi-même j’ai pu vérifier, un détail qui me l’a rendu immédiatement «sympathique»: on disait que le père Émile n’était pas capable de traiter un sujet quelconque sans «botter en touche» vers le mystère de la Très Sainte Trinité.

Voilà, me suis-je dit, le thème que je cherchais. Au début de notre parcours, nous avons souligné les deux modèles qu’Eugène avait à proposer à ses Oblats pour leur vie de communauté: la première communauté chrétienne de Jérusalem et la communauté des Apôtres autour de Jésus. À ces deux modèles nous pouvons certainement en ajouter un troisième, sans craindre de trahir la pensée de notre saint Fondateur: la Trinité comme modèle pour notre vie communautaire. Un «idéal» de communauté qui nous invite et nous aide à regarder en haut!

L’Écriture dit que lorsque Dieu créa l’homme il le créa «à son image et à sa ressemblance». Les chercheurs ont écrit bien des volumes pour chercher à expliquer en quoi consiste cette image, où elle se cache, en quoi la créature humaine a été créée à l’image de Dieu.

Toute personne humaine porte cette image en elle-même, comme une empreinte indélébile. C’est une image que nous sommes appelés à découvrir et redécouvrir tout au long de notre chemin, à faire briller dans les relations que nous construisons avec les autres personnes humaines tout au long de notre existence.

Nous sommes créés à l’image de Dieu. La communauté religieuse oblate est sans aucun doute un lieu privilégié pour découvrir et pour vivre cette «vocation». Un membre de ma communauté a récemment prêché une retraite à une Province oblate et a proposé, comme aide pour redécouvrir et vivre en profondeur la vie communautaire, des questions en ce sens. Dans notre communauté nous pouvons contempler notre frère et nous demander: quelles sont les traces de la Trinité en ce frère, où habite en lui l’image de Dieu? Pourquoi nous est-il difficile parfois de voir, de contempler, de nous laisser surprendre par l’image de Dieu qui habite en notre frère? Comment, quelles attitudes pouvons-nous développer pour la reconnaître plus facilement?

Notre manuel de prière nous rappelle que notre Fondateur adopta pour sa Congrégation la prière du matin qu’il utilisait depuis son séminaire à St Sulpice. «Pour lui – lisons-nous dans ce manuel – la forme trinitaire de cette prière traduit l’essence même de notre vocation: vivre en véritable fils de Dieu, imiter Jésus Christ et travailler à la gloire de Dieu sous l’inspiration de l’Esprit Saint».

Dans sa formulation originelle, c’est une prière d’adoration, d’action de grâces, de demande de pardon, d’offrande, d’abandon. Le texte reflète la théologie et le vocabulaire de l’époque; je crois cependant qu’au-delà des concepts et de la formulation qui les exprime, cette prière peut être pour nous une invitation à redécouvrir notre relation, en tant qu’individus et communautés, avec chacune des trois personnes dans la communion desquelles nous sommes appelés à entrer.

Je me permets de proposer une rencontre, peut-être même davantage, ayant comme objectif de permettre à ceux qui y participeront, de partager leur relation personnelle avec les trois personnes divines, puisant leur inspiration dans l’expérience de leur vie. Cette sorte de partage pourrait bien être le début d’un renouveau dans la vie de notre communauté locale.

Ce n’est pas le lieu ici de traiter de la Sainte Trinité du point de vue théologique ou scripturaire; je voudrais tout de même souligner certains traits des trois personnes divines tels que la Parole de Dieu nous les présente, tout particulièrement l’Évangile, des aspects que nous pouvons retrouver en nous-mêmes ou redécouvrir en nos frères, justement parce que créés «à l’image de Dieu». Du Père, que nous appelons dans le credo Créateur et Seigneur de toutes choses, l’Évangile souligne les traits de la bonté, de la miséricorde, de l’amour gratuit, de la tendresse, du pardon. Du Fils est soulignée l’obéissance libre et totale à la volonté du Père, la capacité d’accueil, le don de sa vie pour le salut de tous, son «oblation» sur l’autel de la croix. De l’Esprit Saint, amour réciproque entre le Père et le Fils, on dit qu’il est le consolateur, le défenseur, celui qui nous conduit à la vérité pour nous rendre libres et pour nous reconnaître frères et sœurs, enfants d’un même Père.

Je n’ai pas l’intention de décrire en détail comment nous pouvons «vivre la Trinité» dans notre vie communautaire, dans nos relations interpersonnelles, dans la vie que nous recevons en don de la part du Père et que nous sommes appelés à vivre jour après jour comme réponse d’amour à ce don. Je voudrais plutôt laisser cet exercice à la communauté oblate, surtout à la communauté locale, cellule vivante de notre mission.


Page 1 de 10»

36e Chapitre Général 2016
36e Chapitre Général 2016
Oblate Triennium
Oblate Triennium
Vocations OMI
Vocations OMI
Oblatio
Oblatio
Aix-en-Provence
Aix-en-Provence
Autres sites oblats
Autres sites oblats
Newsletter