552 - Février 2015
7 Janvier 2015 - 1 Février 2015

Téléchargez

LETTRE DU PÈRE GÉNÉRAL POUR LE 17 FÉVRIER 2015

L’Année de la Vie Consacrée et nos Constitutions et Règles

L.J.C. et M.I.

Chers frères Oblats,

Je vous souhaite à tous une joyeuse fête! En ce même jour, en 1826, le Pape Léon XII approuvait nos Constitutions et Règles. Nous sommes remplis de joie et de reconnaissance pour la grâce de notre vocation de Missionnaires Oblats de Marie Immaculée. Cette année, l’Église est convoquée pour célébrer partout dans le monde, l’ «Année de la Vie Consacrée». C’est une autre occasion pour apprécier le don de notre vocation missionnaire et pour célébrer notre charisme, tel qu’exprimé dans nos Constitutions et Règles, c’est une invitation à les vivre aujourd’hui.

Lors de la rencontre intercapitulaire de 2013, j’ai demandé à chacun, et je le redemande aujourd’hui, que nous nous engagions à revenir régulièrement à nos Constitutions et Règles pour la réflexion et la prière. J’invite chaque Oblat à découvrir la richesse de sens qu’elles contiennent, les expressions simples et magnifiques qui décrivent notre style de vie de façon si positive. Nous serons nourris spirituellement et cette lecture ranimera encore et encore notre zèle. En méditant les diverses Constitutions, j’espère que nous les intérioriserons afin de les vivre plus fidèlement. Cela soutiendra notre promptitude à nous soumettre au travail de l’Esprit, qui poursuit en nous la formation continue, consistant à nous ouvrir à la grâce d’une conversion personnelle et communautaire profonde à Jésus Christ, à laquelle le Chapitre général de 2010 nous a appelés.

Saint Eugène terminait le manuscrit de sa Préface aux Constitutions et Règles de 1825 par ces mots :

«Mais il ne suffira pas pour eux d’être pénétrés de la grandeur du ministère auquel ils sont appelés. L’exemple des saints et la raison prouvent assez que pour assurer le succès d’une si sainte entreprise et pour maintenir le bon ordre dans une société, il est indispensable de fixer certaines règles de conduite qui réunissent tous les membres qui la composent dans une pratique conforme et un commun esprit. C’est ce qui constitue la force des corps, y maintient la ferveur et en assure la durée.»

“Ainsi les prêtres, en se vouant à toutes les œuvres de zèle que la charité sacerdotale peut inspirer et principalement à l’exercice des saintes missions qui est la fin principale de leur réunion, prétendent-ils se soumettre à une Règle et à des Constitutions qui soient unanimement propres à leur procurer les avantages qu’ils se proposent de retirer pour leur propre sanctification et pour le salut des âmes.»

Eugène a vu ce Code de Vie Oblate comme le ciment qui nous maintient dans l’unité de pensée et d’action, pour le bien de la mission. Cette unité était alors nécessaire pour maintenir la ferveur du corps missionnaire, afin qu’il persévère dans sa disponibilité pour les plus grands besoins missionnaires de l’Église. Une vision commune sur la vie et la mission telle qu’exprimée dans les Constitutions et Règles, et la volonté de s’y engager, devaient assurer aux Oblats de demeurer un groupe solide de coopérateurs du Sauveur, pour prêcher l’Évangile aux pauvres. Un corps missionnaire en bonne santé, lié par les liens de cette Règle de vie, serait capable de répondre aux signes des temps et ne tomberait jamais dans la médiocrité ni ne serait prisonnier de l’inertie et de la routine des ministères confortables et personnels. Le Fondateur concluait cette Préface à nos Constitutions et Règles en disant qu’elles sont un chemin de sainteté pour les missionnaires eux-mêmes et un moyen de salut pour le Peuple de Dieu. Grâce à cette Règle de Vie, les Oblats seraient toujours disponibles pour les missions difficiles et les plus lointaines, apportant la joie du salut aux peuples les plus abandonnés dans le monde.

En célébrant l’Année de la Vie Consacrée, la Congrégation pour les Religieux nous a rappelé ce que dit Vatican II à toutes les Congrégations religieuses, que l’Évangile est notre première règle de vie. Les Constitutions et Règles Oblates ne remplacent pas l’Évangile, mais le précisent, en indiquant comment les Oblats de Marie Immaculée sont appelés à le vivre. Nous pourrions les voir comme notre ‘évangile domestique’ auquel nous nous sommes engagés et que nous voulons vivre avec zèle, à travers notre oblation. Cette Règle oblate de Vie exprime pour nous aujourd’hui l’expérience d’Eugène de Mazenod et le charisme que l’Esprit lui a inspiré d’incarner dans une famille religieuse missionnaire. Nous croyons que les Constitutions et Règles actuelles sont une vraie et fidèle expression de la façon dont les Oblats vivent l’Évangile à travers leur vocation missionnaire, dans la réalité d’aujourd’hui. Il est important pour notre renouveau que nous les étudiions sérieusement, que nous y réfléchissions, que nous en parlions et que nous priions avec elles.

C’est ce que nos Constitutions et Règles actuelles expriment dans la C. 163:

“Les Constitutions et Règles proposent à chaque Oblat les façons de marcher sur les traces de Jésus Christ. Elles s’inspirent du charisme vécu par le Fondateur et ses premiers compagnons; elles ont aussi reçu l’approbation officielle de l’Église. Elles permettent ainsi à chacun d’évaluer la qualité de sa réponse à l’appel reçu, et de devenir un saint.»

Nous voyons ici un élément important, à savoir que cet ‘évangile domestique’ est une aide pour évaluer la qualité de nos vies oblates. En méditant sur les Constitutions et Règles, nous les laissons nous questionner et nous appeler à changer notre façon de penser, pour que nous suivions plus fidèlement les traces de Jésus. Confronter nos vies à ce Code de Vie devrait nous inspirer de vivre plus totalement et généreusement notre engagement auprès des pauvres et des plus abandonnés, de nous donner sans réticence à nos frères oblats, dans la communauté apostolique, de nous dévouer plus profondément à une vie de prière contemplative et aux divers aspects de notre vie de foi, et de nous consacrer à un témoignage vraiment prophétique de chacun de nos vœux.

La C. 163 nous dit que nos Constitutions et Règles nous aident sur le chemin de la sainteté, ce qui fut, à la fin du manuscrit de la Préface de 1825, un désir exprimé par le Fondateur lui-même. Nous reconnaissons cette sainteté dans les frères oblats qui ont témoigné discrètement d’une vie de service généreux envers les pauvres. Nous reconnaissons aussi la sainteté dans des Oblats qui ont vécu une charité et une patience exemplaires envers leurs frères dans leur communauté apostolique, même lorsqu’il s’agit de personnes difficiles et exigeantes. Nous avons pu voir une sainteté réelle chez des Oblats qui ont vécu le témoignage magnifique d’une vie de prière et qui, par leur vie, ont été un appel à prier. Nous avons vu la sainteté d’Oblats qui ont vécu, sans se glorifier, une vie de pauvreté évangélique. La sainteté pour nous est très incarnée dans le quotidien ordinaire, lorsqu’il est vécu avec joie, bonté, transparence, don de soi et pardon.

Mes frères, ce 17 février est un jour pour reconnaître quel don magnifique l’Esprit nous a fait par le charisme que nous avons reçu de saint Eugène de Mazenod! L’Église a béni notre forme de vie et nous continuons, comme Congrégation, à faire un travail missionnaire important, prêchant l’Évangile du salut aux pauvres et aux plus abandonnés. Nous nous réjouissons aujourd’hui et nous rendons grâce pour notre vocation telle qu’exprimée dans nos Constitutions et Règles. Prenons le temps de nous y arrêter régulièrement et de découvrir de façon toujours nouvelle leur richesse pour les intérioriser et les vivre avec une plus grande cohérence. Il n’est jamais trop tard! L’unité qui découle de notre vivre ensemble les Constitutions et Règles, expression fidèle du charisme oblat, donnera force à la Congrégation et fera de nous des missionnaires encore plus effectifs, auprès de pauvres dans la réalité d’aujourd’hui.

J’aimerais terminer cette lettre par la C. 168, magnifique conclusion à notre ‘évangile domestique’:

«Par son oblation, chaque Oblat assume la responsabilité du patrimoine commun de la Congrégation exprimé dans les Constitutions et Règles et notre tradition de famille. Il est exhorté à se laisser guider par ces normes dans une fidélité créative à l’héritage transmis par saint Eugène de Mazenod.»

Notre avenir comme Congrégation pleinement vivante, dépend de la décision de chaque Oblat de vivre en plénitude notre oblation. Décidons-nous donc en faveur de la vie de notre Congrégation, engageons-nous à vivre unis par ces Constitutions et Règles. Nous sommes sûrs que, si nous cherchons à vivre cet ‘évangile domestique’ dans notre vie missionnaire, pratiquant toujours le discernement dans notre communauté apostolique et avec nos supérieurs, nous vivrons, avec une fidélité créative, le charisme reçu de saint Eugène. Continuez à prier pour que nous soyons ouverts à la grâce d’une conversion profonde à Jésus Christ, tant personnelle que communautaire, et pour que le Chapitre de 2016 soit une forte expérience de l’Esprit Saint.

Nous sommes dans la confiance que Marie Immaculée est parmi nous, comme elle l’était au Cénacle, priant pour les disciples de son Fils ; nous aurons ainsi une totale liberté intérieure et nous pourrons nous laisser emporter par le souffle de l’Esprit, vers une nouvelle vie entre nous.

Bonne Fête!

Louis Lougen, OMI

Rome, fête de la Conversion de Saint Paul, 25 janvier 2015




Page 1 de 7»

36e Chapitre Général 2016
36e Chapitre Général 2016
Oblate Triennium
Oblate Triennium
Vocations OMI
Vocations OMI
Oblatio
Oblatio
Aix-en-Provence
Aix-en-Provence
Autres sites oblats
Autres sites oblats
Newsletter