568 - Juillet, Août 2016
7 Juin 2016 - 30 Juillet 2016

Téléchargez

LES OBLATS D’AMÉRIQUE LATINE RACONTENT LEUR EXPÉRIENCE DE FOI SUR LA JUSTICE, LA PAIX ET L’INTÉGRITÉ DE LA CRÉATION

Les Oblats d’Amérique Latine racontent leur expérience de foi sur la justice, la paix et l’intégrité de la création

par P. Miguel Pipolo, omi

Les Constitutions et Règles OMI de 1982 ont fait du ministère de Justice, Paix et Sauvegarde de la Création, une des préoccupations essentielle pour les Oblats. C’est bon de se rappeler cela alors que nous vivons la troisième année du Triennium oblat. Ce ministère ne peut pas être absent de notre activité missionnaire. J’espère qu’en partageant notre expérience en Amérique latine, nous aiderons d’autres Oblats dans leur désir de servir les pauvres, partout où nous sommes.

Les politiques économiques et sociales, durant la longue période coloniale en Amérique latine, visaient à maintenir les pauvres sous la loi de la classe gouvernante. Les tragédies économiques et sociales n’ont pas manqué. Ces politiques ont affecté en profondeur, dans la région, les pauvres et les plus abandonnés. Il y eut des tortures innommables et des morts violentes un peu partout, mais surtout dans les pays de l’Amérique centrale, au Brésil, en Argentine, en Uruguay et au Chili, les pays dits du ‘cône sud’, qui possèdent beaucoup de richesses matérielles. Et tout ceci s’est passé dans un continent supposé catholique.

Les Oblats, travaillant en Amérique latine ont partagé le sort des pauvres ; leur travail pastoral a connu un tournant de 360 degrés, à la suite de Vatican II. L’Eglise était avec les pauvres, même si quelques évêques n’étaient pas intéressés à parler en leur faveur. Beaucoup d’évêques ont été des pasteurs exemplaires, comme par exemple Mgr Helder Camara, de Recife. Il ne manquait aucune souffrance.

Les Oblats en Bolivie, au Chili, au Brésil et en Argentine ont partagé le sort des chrétiens emprisonnés. Beaucoup de religieux et religieuses ont été persécutés par les régimes militaires, au service du capital étranger. Poussés par les valeurs évangéliques, quelques-uns d’entre eux ont décidé de rejoindre les ‘mouvements de guérilla’, tellement commun dans le continent, dans les années 70-80.

D’importants aspects du charisme oblat ont motivé les Oblats en ces temps difficiles: l’amour de Jésus-Christ, l’amour des pauvres et l’amour de l’Eglise «ce glorieux héritage acquis par le Christ Sauveur, dans son propre sang». Engagés envers Jésus et l’Eglise, les Oblats ont prêché les valeurs de l’Evangile dans la langue des pauvres. Telle a été la nouveauté du missionnaire oblat: être proche des pauvres. Les conditions socio-économiques des basses classes laborieuses étaient inhumaines et les Oblats ont partagé leur sort. Nous avons appris cela du fameux sermon de saint Eugène à la Madeleine, à Aix en Provence. Le Fondateur a été un témoin des conditions inhumaines des pauvres. Les conditions du monde actuel ne sont pas très différentes.

Les Oblats sont aujourd’hui présents en 14 pays d’Amérique latine. Saint Eugène avait l’habitude de parler d’une petite Congrégation, mais qui serait grande, si elle était sainte et fidèle à son charisme et à l’inspiration du Saint Esprit. Si quelqu’un demande: le ministère de justice et de paix est-il central dans l’évangélisation? Ils n’auront aucun doute. Ils diront que sans justice et paix, le charisme oblat n’est pas vécu comme saint Eugène l’a établi.

En Amazonie, les Oblats sont avec les indigènes qui ont quitté leurs villages et vivent maintenant dans la grande ville de Manaus. Les pauvres recherchent de meilleures conditions de vie dans la grande ville qui s’inscrit cependant dans une tragédie écologique. L’Amazonie est un thème récurrent en chaque rencontre ou séminaire où il est question d’environnement. Les gouvernements tant du Brésil que du Pérou ont discuté de la possibilité d’une voie de chemin de fer, reliant l’ouest du Brésil à l’Océan Pacifique, coupant à travers les sites forestiers des peuples d’origine; beaucoup de ces populations n’ont pratiquement aucun contact avec l’homme blanc.

Au Pérou, les Oblats travaillent dans la vallée de la Napo, aidant des Communautés chrétiennes de base à naître, et rencontrent de sérieux problèmes avec les mines et l’exploration des richesses de l’environnement.

En Bolivie, les Oblats soutiennent les mineurs des mines d’argent, dans la défense de leurs droits. Ils sont aussi très engagés pour promouvoir les cultures et les traditions des peuples andins.

Au Paraguay, les Oblats se consacrent au peuple Guarani et à ses traditions pluriséculaires.

Le Chili a souffert une expérience traumatique dans le coup d’état qui a assassiné le Président Allende et des centaines d’autres innocents, lorsque les militaires ont introduit des politiques économiques et sociales, au cours d’une dictature sanglante. Beaucoup d’Oblats ont été forcés de quitter le pays. La même chose est arrivée en plusieurs autres pays d’Amérique latine.

A travers tout le continent, les Oblats ont contribué à une compréhension évangélique des traditions de dévotion, nées au cours des années coloniales. Les Oblats n’ont pas oublié de s’engager eux-mêmes dans l’aventure pour améliorer les conditions socio-économiques des pauvres au service desquels ils étaient. En certains pays, ils ont construit des écoles professionnelles, afin d’améliorer les qualifications professionnelles des gens en de multiples domaines.

Les Oblats ont compris que la Justice, la Paix et la Sauvegarde de la Création représentent un ministère pastoral qui traverse les autres ministères où ils sont engagés. Un terme utilisé pour cela est «transversal», en d’autres mots, le ministère oblat est déficitaire s’il ne rejoint pas les conditions matérielles dans lesquelles se débattent les pauvres et les plus abandonnés. Dans les grands centres urbains du continent, les Oblats contribuent à une libération intégrale de ceux vers qui ils sont envoyés. Ils essaient d’aider les leaders des communautés à comprendre que les questions de justice et de paix font partie intégralement de l’annonce du Royaume de Dieu. Ce n’est pas toujours facile, à cause le la formation chrétienne antérieure qui était assez «spirituelle». La foi et l’engagement social n’ont pas toujours marché ensemble dans le continent.

Les Oblats ont contribué à mettre sur pied des "Centres de Défense des Droits Humains” comme quelque chose de fondamental dans une pastorale missionnaire. Saint Eugène à enseigné aux Oblats à être prédicateurs de missions paroissiales, visant à conduire leurs auditeurs à agir d’abord comme êtres humains, ensuite comme chrétiens et finalement à devenir saints. Tel a été le but des Oblats dans ce continent où on s’efforce d’être fidèles au charisme de la Congrégation. Ceci demande une révision constante des objectifs et stratégies afin d’enraciner les valeurs du Royaume de Jésus dans la vie des gens et de la société où les inégalités économiques et sociales abondent. Ceci, parfois semble insurmontable malgré beaucoup d’efforts et de bonnes intentions.

Il faut mentionner que les Oblats ont fait beaucoup d’efforts pour former des jeunes qui pensent à rejoindre la vie oblate. Les maisons de formations sont toujours situées dans les banlieues des grandes villes, de sorte que les jeunes Oblats aient une idée claire sur la classe sociale dans laquelle ils se préparent à travailler, comme Missionnaires oblats. Ils sont alors confrontés au défi de transmettre en mots simples ce qu’ils ont appris, de manière que les gens puissent avoir accès aux richesses du message évangélique et à sa compréhension. Les Oblats sont toujours en train d’évaluer leurs expériences pastorales et s’adaptent aux conditions toujours changeantes du temps. Ce n’est pas une tâche facile.

Le cheminement des Oblats sur le continent d’Amérique latine a passé par diverses expériences contradictoires et a été attiré par diverses idéologies. Elles ont formé et transformé leur façon d’être et d’agir. La contribution des gens pauvres a été vitale dans leurs efforts pour améliorer les conditions de vie des pauvres. A la suite des appels des Chapitres généraux précédents, les Oblats ont accentué le rôle du laïcat dans la pastorale oblate de Justice, Paix et Sauvegarde de la Création.




Page 1 de 12»

36e Chapitre Général 2016
36e Chapitre Général 2016
Oblate Triennium
Oblate Triennium
Vocations OMI
Vocations OMI
Oblatio
Oblatio
Aix-en-Provence
Aix-en-Provence
Autres sites oblats
Autres sites oblats
Newsletter